Rest in peace Dad

On dit souvent qu’on apprend beaucoup de ses erreurs!

J’ai appris en ta présence.

J’ai mûri en ton absence.

Bien avant mon adolescence.

Aujourd’hui, vous seriez tous fiers de moi.

10 ans ont passé. Et pourtant on dirait que c’était hier.

Les marques pourtant nous rappellent que tout est réel.

Patou et Andy ont eu leurs diplômes l’année dernière. Ce sont de grands universitaires maintenant.

Yvan voulait jouer au ballon. Il a même d’ailleurs arrêté l’école durant 2ans.

Tu dois lui avoir filé un bon « pélé » car depuis septembre, c’est le meilleur élève que je connaisse.

On n’a toujours pas rencontré Cyrielle. On espère un jour lui dire quel grand homme tu étais.

Et puis le petit minou a grandi. C’est une grande élève de 6e aujourd’hui.

De petits progrès restent à faire mais chacun à sa manière a trouvé le moyen d’avancer et de faire avec l’absence.

C’est toujours la même chose avec les « autres » que lorsque tu étais là.

Rien n’a changé. On a juste grandi. On fait la part des choses.

J’ai d’ailleurs rencontré un monsieur qui a reconnu en moi l’enfant que j’étais il y a 20ans. Tu imagines!!!

Il a été très attristé d’apprendre ton départ… Depuis si longtemps.

Je sais. J’ai pas oublié. Ce que tu viens de lire devrait te donner une idée.

Bon ok! Ca vas. Je me plains pas.

J’ai pris des coups. J’ai su les encaisser. Je me relève petit à petit.

Je suis fière du travail abattu. C’était au prix de sacrifices immenses. Mais si c’était à refaire, je le referai.

C’est ma plus grande fierté, ma plus grande satisfaction. Le petit Minou ma plus belle victoire.

Personne ne pourra me les enlever. Aucun être ne pourra les contester.

J’aime le même amour que toi pour les petites blackes. Mais c’est tout hein!

J’ai des nouvelles responsabilités qui se profilent à l’horizon. Je dois assurer.

Donc je modère depuis un moment!

Je profite de ces moments aussi pour remercier l’Eternel tout puissant. (C’est pas tous les jours que je le fais si haut).

Pour son amour, sa patience, son enseignement.

Si tu l’as aperçu quelque part, dis lui que vraiment, il ne fait rien au hasard.

Surtout pour ceux qui l’aiment et qui ont foi en lui.

Dis lui merci aussi pour toutes les personnes qu’il ne cesse de mettre sur notre chemin depuis.

Bon, j’aimerais te raconter tellement de choses mais tu sais que de tels épanchements ne me ressemblent pas.

J’encaisse, je tire des leçons et j’avance.

En outre, 10ans c’est pas 10h ou 10 jours.

Je verrai comment ménager mon emploi de temps pour te parler plus souvent.

Je profite aussi pour dire à tous ceux qui comme toi sont partis.

Que chaque jours ils manquent aux leurs.

S’ils ne le leur ont pas souvent dit de leur vivant, il n’auront qu’à comptabiliser le nombre de « like » après ce post.

C’était il y a 10 ans. Mais le souvenir reste indélébile.

 

Rest in peace Dad!