Nexttel Cameroun, trajectoire d’un échec programmé

Ca y est ! Le Cameroun est (enfin) entré dans la modernité par le biais de Nexttel. 18 ans après l’arrivée du premier réseau de téléphonie mobile au Cameroun. 

Je cède rarement à la mode. Pour tout dire, je la déteste. Faire comme tout le monde n’a aucun sens. Pas de blanc ni de blanc dans ce cas. Je me tiens donc posément à l’écart de l’affluence causée par la compagnie depuis l’ouverture de ses portes. Mais je me dois en tant que prédicatrice observatrice de revenir sur ce qui ne va pas manquer d’arriver : un échec programmé. En interne et en externe.

Image de couverture, page Facebook de Nexttel

Image de couverture, page Facebook de Nexttel

Lire la suite

Touristique Express, toi et moi c’est FINI

Bon. De vous a moi, je vous le dis de manière officielle: mon aventure éphémère avec Touristique Express connaîtra une fin prématurée qui prend effet dès la fin de ce billet.
Touristique Express aka 777 Business Class c’est le dernier amant de mes multiples voyages dans le pays. Il promettait confort, propreté, et surtout ponctualité. En bonne femme, je suis sensible à ces détails. J’ai cédé non par conviction mais par suivisme. Quand je dis souvent détester la mode là,on me traite de folle. Bref!

Buca notices

Buca notices by Tjat Bass

Lire la suite

Histoire d’un prix

Pour ceux qui me suivent sur Facebook ou Twitter, ils savent que depuis quelques jours, je suis lauréate du concours Yvan Amar organisé à l’occasion de la venue du chroniqueur de RFI au Cameroun. Vous savez, le mec de RFI qui connaît tous les mots et expressions françaises.  Ne demandez surtout pas votre part du prix pardon. Elle repose au fond du Wouri. Avec les poissons. Quoi ? Ce sont des choses qui se consomment congelées. Hum ?

Affiche du concours yvan Amar

Affiche du concours yvan Amar

Et puis bon, ce n’est pas le sujet de ce billet. Non! Je veux parler du timing des recruteurs et de tous ceux qui détiennent la vie de milliers de personnes au bout de leur maigre coup de fil ou de leurs courts emails. Oui ! Ces personnes qui une fois arrivées oublient (très vite) les difficultés rencontrées pour se retrouver là. Ce n’est pas parce qu’on a envoyé nos costauds CV dans vos maigres boîtes mail que nos vies tournent désormais autour de votre bon vouloir. Non ! Je refuse.

Vous devez vous poser la question : mais qu’est-ce qui arrive encore à cette fille ! Hé bien c’est par rapport à l’accident que j’ai risqué en recevant le coup de fil de l’IFC pour ce prix. Lire la suite