L’auteure

Bonjour et bienvenue sur ma tribune d’expression. Je me prénomme Gaelle et je vis au Cameroun. Je suis passionnée par les métiers de la communication depuis ma tendre enfance. J’ai été formée au journalisme, à l’animation radio et TV. Aux écoles d’ici (Université de Douala) et d’ailleurs (RFI, BBC, Rue 89).

A cette formation j’ajoute de multiples expériences. Je côtoie les médias depuis depuis 2006. Les blogs depuis 2008.

J’ai été tout à tour:

– Animatrice radio à RTM (2007 – 2009)

– Journaliste et chroniqueuse à Canal2 International (2007 – 2010)

– Correspondante pays du portail www.ann24.com (2008 – 2009)

– Journaliste/Reporter/Animatrice radio/Community Manager pour le magazine InMag (2011 – 2012)

– Journaliste/Reporter pour le Magazine Bébé et moi (depuis 2008)

– Journaliste/Reporter et animatrice radio du projet 100% jeune Cameroun pour lequel j’ai signé les interviews des plus grandes stars entre 2007 et 2012 (Sean Paul, Fally Ipupa, Charlotte Dipanda, Mathematik de Petit Pays, Hugo Nyamè,…). Tout est consigné dans les magazines de cette période.

Je suis major de la promo 2006 du programme Jeune ADOMOUV avec le prix spécial de meilleure animatrice (2007)

Vainqueur 2012 du prix national et régionel FREJES, dans la catégorie « meilleure émission radio » (2012)

Prix Yvan Amar Cameroun, Octobre 2013.

J’aspire à plus encore avec cet espace. Raison pour laquelle je « ne » suis « que » Observateur de France 24 et contributeur (Français – Anglais) sur Global Voices Onlines

Je suis par ailleurs observateur et défenseur des droits de l’Homme.

Mon blog est constitué d’articles, de reportages, de chroniques, …de tous les styles journalistiques en fait. Selon les humeurs et selon les sujets rencontrés sur mon chemin.
J’aime les compliments. Comme tout le monde certainement. Cependant, je préfère les critiques. Elles me permettent d’avancer.
Ne vous y trompez pas, je distingue aisément les critiques constructives des autres.

Sentez-vous donc libres de commenter ici, de me suggérer un article ou simplement de me laisser un mail: tjatbass@yahoo.fr.

Euh… This is me:

tjat_bass

Au plaisir.

Shalom!

The following two tabs change content below.
Blogue sur tout ce qui anime ma plume

11 réflexions sur “L’auteure

  1. Njock dit :

    Bonjour à nouveau…jolie parcours mes félicitations!
    Juste un renseignement…le magazine bébé et moi édite toujours? serait il possible d’avoir leur contact? merci et bonne plume.

  2. Cc Bass je te dis très souvent que j’aime ta plume! en fait c’est vrai et je me plait beaucoup à te lire et même que je donnerais tout pour bosser une projet avec toi! Au plaisirrrrrrrrrrrrrrrrr malgré les……… (J’ai rien djosss). En passant bravo pour ton parcours. 😉

  3. Danick dit :

    Salut,
    Je suis actuellement en 1ère année Communication et j’aspire au metier de journaliste.
    Cependant, à la lecture de votre blog, j’en suis bouche B, et j’aimerais bien recevoir de vous des astuces et secrets pour une bonne ascenssion dans le metier.
    Merci d’avance

    • Bonjour Danick
      Merci d’être passé sur mon blog.
      Félicitations aussi pour votre choix d’études.
      Je suis disposée à partager avec vous mon expérience.
      Faites moi juste savoir quelles sont vos préoccupations.
      Au plaisir de vous lire.
      Bloggement

  4. Manuèla Dikoumè dit :

    Bonjour Mademoiselle,
    C’est avec surprise que j’ai appris par une tierce personne que d’une part ma sculpture avait été déplacée, d’autre part qu’elle avait été selectionnée pour une manifestation dont je n’ai été nullement mis au courant et par ailleurs que la date fausse, de sa réalisation, n’a toujours pas été corrigée, bien qu’en ayant a multiple reprises averti l’organisme Douala Art..
    Cette statue a été réalisée en 1990 dans l’usine Société Camerounaise d’Industrie à Bonabéri. Douala Art n’avait pas encore pignon sur rue.
    Bref 1ère sculpture après le celle de la poste « le général Leclerc ».
    Par ailleurs mes premiers murs ont été fait en 1985 , les trois fresques sur les immeubles de la SIC à Bonamoussadi.
    J’aurai beaucoup de choses à dire concernant le mouvement de l’art contemporain africain , et la façon dont les choses ont été gérées de Paris.
    Il y a effectivement une différence entre 1990 et 1995. L’on change l’histoire…
    Si vous aspirez à un article de fond , vous pouvez me contacter.
    Bien à vous.
    Cordialement.
    Manuèla Dikoumè.

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *