CAN 2015 : d’où les camerounais vivront-ils la compétition?

Les plus fortunés et les chanceux feront le déplacement pour la Guinée Équatoriale voisine.  Les moins lotis vivront la Can 2015 dans la chaleur de leurs villes respectives. De Yaoundé à Douala, de Bamenda à Garoua, il est des endroits où l’euphorie des matchs sera plus vraie que nature ; où l’émotion sera aussi vibrante que dans un vestiaire et où l’adrénaline atteindra celle de 22 acteurs sur la pelouse. Voici le top 7 des lieux où les camerounais suivront le plus les matchs de la CAN 2015 dès le 15 janvier.

Les groupes complets de la Can 2015

Les groupes complets de la Can 2015

1. Débits de boisson/Snack-Bars

La « bière » et le football, ca fait un au Cameroun. Si je mens, demandez à Castel beer, à 33 export et Guinness. Dans ma tendre jeunesse, je croyais que les footballeurs consommaient de la bière et c’est ce qui les rendait meilleurs sur le terrain. Comprenez donc que les premiers endroit que les fans de football prennent d’assaut soient tout lieu où la bière coulera à flots : buvettes, snack-bars, « dépot »…. Bières, commentaires, amitiés spontanées et querelles  sont les maitres mots et surtout l’on y noie ses soucis en cas de défaite. L’endroit par excellence du supporter assisté. Le débit de boisson dépourvu d’au moins équipé d’un minuscule écran cathodique savoure toujours le passage de la compétition sportive sur ses finances.

2.Salles de jeux et de paris sportifs

Amateurs de tickets gagnants, de paris risqués, d’adrénaline, c’est là que se rendront les jeunes et les conducteurs de moto-taxi fonctionnaires de l’entreprise « Kamga ». Assistant en direct à la perte de leur économies, se consolant, se jalousant et se donnant rendez-vous pour le lendemain.

3. Grandes surfaces/Grand air

Puisqu’au Cameroun, l’esprit de partage est de mise, les grandes surfaces et surtout le rayon appareils électroniques seront les troisièmes points les plus envahis par la foule. Plein air, télévisions de toutes tailles et de toutes dimensions, commentateurs de rue, ambiance gradin improvisée… Rien qu’avec cela, l’adhésion des camerounais est univoque. Je me rappelle qu’à une époque, une compagnie de téléphonie mobile invitait à vivre le match sur écran géant au « Parc des Princes » à Bali, Douala.

Groupe D, Can 2015

Groupe D, Can 2015

4. Les domiciles « collectifs »

En l’espace d’un mois, les domiciles privés deviendront collectif, au nom du football et de la fibre patriotique. Pour quelque peu qu’une télévision diffusant une rencontre footballistique soit orientée vers une porte ou une fenêtre, cette maison sera envahie par la foule. Le refus d’accès votre domicile équipée d’une télévision vous vaudra l’insulte d’anti-patriote, d’anti-nation, anti-paix et la surveillance accrue des « vrais propriétaires » de vos effets. S’il-vous plait, soustrayez vos effets de valeur aux yeux des curieux du mieux que vous pourrez mais ne leur fermez pas votre porte.

5. Les salles d’attente

Les salles d’attente, fussent-elles d’entreprises ou d’agences de voyage, elles deviendront bien vite un prétexte pour s’y rendre. Tenanciers et gérants, vous savez ce qui vous reste à faire. Buca Voyages, il est temps que tu passes à l’émergence annoncée avec la fourniture de tes bus VIP en écrans miniatures.

6. Tournedos/Restaurants/Fast-food.

La fréquentation ou non d’un restaurant, fast-food et tout ce qui remplit la panse durant la CAN sera conditionnée par la présence ou l’absence d’une poste de télévision.

– Asso, je te garde ton plat habituel là ?

– Si il est cuit avec la CAN, pas de problème.

7. Hôtels et autres.

Les hôtels n’échapperont pas à la règle. Dans leurs chambres mais mieux à la réception, ils se réuniront pour ne manquer aucun des 32 matches programmés. Des supporters venus d’un peu partout, les y tiendront compagnie… pour le seul amour du ballon rond ; une intrusion qui ne sera pas au goût de tout le monde.

Et pour ceux qui n’auront pas la chance d’être devant leur petit écran, je pense aux conducteurs de taxi, de moto, aux sauveteurs du marché central, de Nkololoun à Douala, il leur restera leur poste récepteur sur lequel RFI diffusera les 32 matches  en direct et en intégralité de la compétition

Alors, vous en connaissez d’autres? Partagez en commentaire.

PS : Ceci est un billet invité rédigé par Gaspard Ngono.

The following two tabs change content below.
tjatbass
Je me prénomme Gaelle et je vis au Cameroun. Je suis passionnée par les métiers de la communication depuis ma tendre enfance. J’ai été formée au journalisme, à l’animation radio et TV. Aux écoles d’ici (Université de Douala) et d’ailleurs (RFI, BBC, Rue 89). Mon blog est constitué d’articles, de reportages, de chroniques, de tous les styles journalistiques en fait. Selon les humeurs et selon les sujets rencontrés sur mon chemin.

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *