Mon top 10 du Mercato 2013

Le marché des transferts s’est achevé mardi 03 septembre 2013 à minuit. Les chiffres évoqués durant ce mercato 2013 ont eu le don de me donner le tournis et à me demander : « on parle toujours des mêmes Biya CFA qui se dérobent irrésistiblement à la cour intense et assidue que lui font mes poches ? ».

Mancunienne devant l’Eternel, Madrilène dans le cœur et Marseillaise comme la plupart des africains, j’ai dû sortir de ma réserve naturelle pour dresser les 10 épisodes de ce feuilleton footballistique de l’été qui m’ont le plus marqué.

images

Crédit photo
www.actusports.fr

  1. Neymar da Silva Santos Júnior : du FC Santos au FC Barcelone.

Il y a deux ans, téléfoot dressait le portrait du prodige brésilien alors âgé de 19 ans (21 aujourd’hui). On le présentait comme le nouveau Maradona tant il était impressionnant d’ingéniosité et de maitrise avec un ballon rond. Pour sa première dans un championnat européen, le « bankable » brésilien a préféré le Barca au réal parce qu’il n’aimait pas… Ronaldo ? Cristiano ? Le CR7 ? Je n’en reviens toujours pas.

Montant du transfert : 57 millions d’euros

 2.  Gareth Bale : de Tottenham au Réal Madrid

Le brésilien ayant décliné la proposition de Madrid, Florentino Perez se devait de frapper un grand coup médiatique. Il a donc fait du gallois, à peine âgé de 24 ans son obsession. En dépit du refus du président des spurs de laisser filer son joueur phare. Ce qui en a fait le feuilleton le plus cher et le plus onéreux de l’été. Dimanche, l’arrivée du gallois est officialisée. Je trouve quand même le bruit de la résonneuse trop  bruyant pour un joueur sans titre et dont le seul mérite réside dans le fait d’avoir brillé dans un club. Il est à ce jour le 2e (jusqu’à preuve de contraire) transfert le plus cher de l’histoire. Juste derrière son nouveau coéquipier, le portugais Cristiano Ronaldo.

Montant du transfert : 91 millions d’euros

3.  Edinson Cavani: de Naples au PSG

Une femme sur la table de travail ferait moins de bruit que le PSG depuis l’arrivée des qataris. S’ils n’avaient pas été champions l’année dernière, Dieu seul sait ce qui serait arrivé. Encore que. Dans leur exécution de la précieuse (chez nous) danse bafia, deux pas en arrière (départs médiatiques de l’entraîneur et du directeur sportif), trois pas en avant (nomination de Blanc, rétention des « stars » et agitation diverses sur de probables venues), ils sont quand même parvenus à produire un précieux spécimen : l’Uruguayen Edinson Cavani. C’est à ce jour le transfert le plus cher de la Ligue 1.

Montant de la transaction : 64 millions d’euros.

 4. Radamel Falcao Garcia : de l’atlético Madrid à Monaco

Pour une surprise, c’en était cet été. Courtisé par les plus grands clubs d’Europe, sorti d’une saison plus que réussi à l’atlético Madrid, le colombien ex attaquant du porto a choisi le club de la principauté à peine promu en ligue 1 (donc absent de C1) pour la suite de sa carrière. Je lui concède quand même la qualité du club. Son historique affiche un brillant passé en C1 au début de la décennie 2000 avec une finale perdue en 2004 face au Fc Porto.

Montant du transfert : 60 millions d’euros

5.      Mezut Özil: du Réal Madrid à Arsenal

Jusqu’à lundi, je considérais le club d’Arsenal comme la pépinière des grands clubs. Simples mauvais commerçants au pouvoir d’achat misérable (Quelqu’un a-t ‘il récemment eu des nouvelles d’Alexandre Song ?). Mon opinion n’a toujours pas changé d’ailleurs bien qu’il se soit offert les services de l’allemand. En dépit de ses plaintes dans l’édition du 01er septembre de Téléfoot, Wenger en a fait le deuxième plus gros transfert de l’histoire du championnat anglais.

Montant : 50 millions d’euros

6. Mamadou Sakho : du PSG à Liverpool

L’international français en a eu marre de « chauffer » les bancs de son club formateur et a voulu voir ailleurs. Anfield l’a accueilli. Au vu des forces en présence, son temps de jeu est-il pour autant garanti ? Son départ des boucantiers de Paris m’a néanmoins fait mal. C’est comme si Matuidi, en moins présent dans mon cœur s’en allait du PSG.

Montant : 23 millions d’euros (à vérifier)

7.      Francisco Román Alarcón Suárez  dit Isco : de Malaga FC au Réal Madrid

Le transfert de la pépite espagnole passé inaperçu pour le commun des mortels mais pas des férus de football. Et pourtant, c’est l’une des plus belles opérations, en mon sens, réalisée par le réal Madrid. Il s’est tellement imposé qu’il a obligé plusieurs dont Özil à la sortie a repris le numéro 10.

Montant :27 millions d’euros plus 3 millions en bonus

 8.     Bafetimbi Gomis : de Lyon à… Lyon

Vous me direz c’est pas un transfert. Je vous renverrai à l’introduction de mon billet.  Parce que j’aime bien mec et j’ai pas du tout apprécié les péripéties dont son talent et son égo ont été victimes durant ce mercato. Envoyé en CFA dans l’attente d’une éventuelle proposition d’achat, rappelé dans l’effectif initial et qualifié de « recrue » à la fin du mercato démontre toute la démesure et la folie du football. Il faut vraiment être fort dans la tête pour afficher la sérénité qui était sienne durant cette période.

Montant : euh… aucun

9. Florian Thauvin : de Bastia/Lille à Marseille

Le talent donne-t’il tous les droits ? Que valent vraiment les contrats de football pour un joueur ou pour un club ? La fin de la série du néo champion du monde s’est achevée sans me fournir les réponses escomptées. Le jeune joueur est en effet sorti vainqueur d’un bras de fer entamé avec Lille au début du mercato. Club dans lequel il avait signé à peine six mois plus tôt pour une durée de 3 ans.

Montant : 11 millions d’euros, plus 2 millions de bonus.

 10. Samuel Eto’o : de l’Anzhi Makhachkala (Russie) à Chelsea FC

Impossible d’achever ce top 10 sans citer le footballeur africain le plus titré de sa génération. Il est bien loin le temps où il disait « préférer vendre des cacahuètes plutôt que de jouer dans un club aussi minable que Chelsea ». Le quadruple vainqueur de la C1 est de retour sur les écrans, deux ans après la signature du contrat qui a fait de lui le joueur le plus payé au monde dans le club russe. Quelle place lui accordera the « Hapy one » dans son schéma de jeu ? Réponse dans la suite du championnat.

Montant : encore inconnu

Vous pouvez retrouver ici le top transfert des footballeurs africains.

Shalom !

The following two tabs change content below.
tjatbass
Je me prénomme Gaelle et je vis au Cameroun. Je suis passionnée par les métiers de la communication depuis ma tendre enfance. J’ai été formée au journalisme, à l’animation radio et TV. Aux écoles d’ici (Université de Douala) et d’ailleurs (RFI, BBC, Rue 89). Mon blog est constitué d’articles, de reportages, de chroniques, de tous les styles journalistiques en fait. Selon les humeurs et selon les sujets rencontrés sur mon chemin.

2 réflexions sur “Mon top 10 du Mercato 2013

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *