Laissez mon QG tranquille!!!

Article : Laissez mon QG tranquille!!!
Étiquettes
9 novembre 2012

Laissez mon QG tranquille!!!

Soit  c’est la fête du renouveau ancien… Non ! C’était le 06 novembre.

 Soit c’est la formation massive au futur emploi des jeunes camerounais – buveur de bières en pleine rue – je ne sais pas.

Peut-être est-ce dû à chute libre des ventes – Permettez-moi d’en douter ! Il suffit de voir combien les bars sont alignés à la cité CICAM, siège des institutions pour nos futurs dirigeants.

La question est ouverte. En ce qui me concerne, je n’ai toujours pas de réponse.

Depuis 4 jours, Bépanda, mon Quartier Général du moment, est bloqué chaque soir. Il y a trois jours, c’était Bépanda Ambiance, avant-hier Bépanda One to one et il y a deux jours, à ce qu’il semble, c’était à Bépanda tendon. Jetez les armes s’il vous plait. Même pour nous, dignes et vantards citoyens de la capitale économique du Cameroun, le quartier dénommé Bépanda reste un mystère.

A mon retour hier donc de mes multiples emplois,  la brasserie anonymement célèbre du pays remballait. Et à voir leur têtes, les recettes n’étaient pas bonnes. Dans mon questionnement sur les raisons réelles de leurs « campagnes de promotion », je m’interrogeais parallèlement sur le désamour quasi officiel de leurs amants d’antan.

Lorsque je fais le tour des options de ma petite expérience de consommatrice de brunes très « blackes », auparavant abonnée aux blondes, aujourd’hui pressée de goûter au secret des expatriées qui me font du rentre dedans à tous les coins de rue, souvent dans des tenues à damner un saint et à des tarifs très préférentiels pour ne pas dire gratuit, je partage le supplice.

Et puis, pourquoi s’étonner ? Le peuple n’est pas dupe. Il est fatigué de boire. « Il pisse et a toujours soif ». Le lendemain de ton départ est ce que la soif diminue ? Donc il va te suivre pour deux bières et quelques petits fantasmes sur les coups de rein de la danseuse très inconnue d’une obscure artiste ? Aka !!.

Ils vous disent promotion. On promeut quoi ? La transpiration des bouteilles douloureuses ? A quelles fins ? Faire connaître la bière. Qui l’ignore ? Un Camerounais connait mieux les différents types de bière que les membres de son gouvernement (qu’est ce qu’il en a à faire d’ailleurs)! Donc là bas rien de nouveau à lui apprendre. Le Camerounais est un expert averti des esprits « boivotiques » (un terme inventé en pleine rédaction auprès d’une petite blacke). Le consommateur, membre de la SBT (Section Bois Tout) te donne par exemple la différence linguale entre la Booster et la Guinness. Je préfère toujours l’autre, allez savoir pourquoi.

Pour quels effets alors ? Les mêmes. Le mal affreux de crâne (paracétamol est petit sur cà). L’haleine de Chacal suffisant pour détourner une meute de…

Avec quelles conséquences ? Une seule. Du moins pour la ville. Les bouchons ! Désolée de ne pas être originale. Les animations se font en pleine chaussée. Donc qui que tu sois, tu es obligé de contourner ou de gratter ta dernière 4 roue achetée tout droit dans les poubelles de l’Occident dénommées…Brocante.

Et puis didon leurss coûts sont très élevés. Chaque année ils les augmentent, sous prétexte que les matières premières sont en hausse.

Pardon ! Donnez nous l’équivalent en CFA d’ « une bière en vaut deux là ». Nous pourrons ainsi espérer manger de la viande dans un pays ou le poisson à lui seul coûte les os de la peau.

Sinon, gardez vos bières. Nous avons besoin d’avoir l’esprit en paix pour planifier des plans parfaits de « Paris à tout prix ».

Si j’ai mal parlé, rendez-vous au prochain billet.

Shalom !!!

Partagez

Commentaires

eyesango
Répondre

cool comme article!